Retrouvez aussi...

    Imprimer
    Twitter

    Tribunes politiques

    "En application de la loi du 2 février 2002 relative à la démocratie de proximité, un espace d’expression est réservé aux groupes politiques composant le conseil municipal. Les textes, informations et chiffres publiés engagent l’unique responsabilité de leurs auteurs et reflètent leur seule opinion."

    Le contenu des tribunes relève de la seule responsabilité de chaque groupe politique.


    Finissons-en avec cet épisode douloureux !!!

    Tribune de juillet 2019

    Notre groupe EELSE souhaite une bonne rentrée à l’ensemble des Limayen(ne)s malgré les mauvaises nouvelles qui s’abattent sur l’ensemble de la population (retraites, chômage, éducation…)

     Depuis deux étés consécutifs, l’exemplarité des hommes politiques est mise à mal au plus haut niveau de l’Etat. L’image des politiques se trouve de plus en plus écornée et à tous les niveaux. Dans l’affaire  privée  concernant le Maire de Limay, Eric ROULOT, la justice a rendu son verdict au mois de juin : 18 mois de prison avec sursis.
     Pour nous, élus de Limay, la décision de justice étant actée, il faut maintenant en mesurer les conséquences politiques pour notre ville et ses habitants.
     L’auteur des faits est le premier magistrat de la ville avec le grade d’officier de police judiciaire….
    Un élu se doit d’être exemplaire. Si l’élu reste néanmoins un être humain parfois vulnérable,  tous ses actes ne peuvent être excusables. Cette condamnation alimente encore plus la défiance vis-à-vis de l’ensemble des élus et le sentiment du « tous pourris » sur lesquels prospèrent l’extrême-droite et le désengagement politique contre lequel nous luttons au quotidien.
     Cet épisode dramatique doit se conclure par une décision responsable et honorable. Il en va de l’image de Limay, et au-delà, de tous ces élus locaux qui consacrent du temps à exercer dignement leur mandat.

     Limay doit retrouver le sens politique d’une gestion qui fut la sienne pendant plus de 40 ans !

    François Maillard, Servane Saint-Amaux,
    Mickael Boutry, Nicole Cordier,
    Catherine Couturier, Jacques Saint-Amaux (Maire Honoraire-Ancien Conseiller Général)
    Élus à l’Écoute des Limayens pour plus de Solidarité et d’Égalité (EELSE)


    Je me présente, peut être que oui, peut être que non

    Tribune de juillet 2019

    M. Roulot qui n’est peut être pas normand, en a pris les habitudes. Va-t-il solliciter un nouveau mandat ?
    Il diffère une annonce qu’il prépare en même temps, en faisant voter au Conseil municipal des dépenses nouvelles dont il espère en retour des suffrages.
    Deux exemples récents :
    Alors que les comptes de la commune ne permettent pas de dégager des fonds pour investir (la capacité nette d’auto-financement est négative), les embauches ont repris, notamment dans le domaine oh combien sensible des ASVP (Agent de Surveillance de la Voie Publique). Lors d’un précédent Conseil municipal il avait rejeté notre proposition d’engager d’autres ASVP, prétextant que la municipalité n’avait pas les moyens de recruter.
    M. Roulot modifie les conditions de location des salles pour le personnel communal même s’il n’habite pas Limay. Ces salles sont peu utilisées parce que les tarifs sont trop élevés pour les habitants, 1600 € pour la salle municipal contre 500 € pour le personnel communal.
    Ce qui compte, c’est l’avis des habitants qui critiquent la laideur des rues, l’absence d’une politique urbaine pour la commune et les dépenses, dont ils voient bien que l’objectif n’est pas l’amélioration de leur cadre de vie, mais les prochaines consultations électorales. C’est ce qu’ils disent aux représentants de l’association LIMAY DEMAIN qui est à leur écoute.
    Bonne période estivale reposante propice à préparer la rentrée dans de bonnes conditions.
     

    Pierre-Yves Challande, Jean-Luc Maisonneuve,
    José De Oliveira, Thérèse Doré.
    Agir pour Limay


    Transition climatique

    Tribune de juillet 2019

    Juin a été marqué par un nouvel épisode de canicule. Nos enfants ont été exposés à des températures très élevées dans des locaux peu adaptés. Il est urgent de rénover les bâtiments publics et aussi des résidences privées : avec le réchauffement, nous aurons à faire face à une multiplication des épisodes climatiques extrêmes.

    La municipalité, comme celle que choisiront les Limayen·nes en mars 2020, a la responsabilité de mener ce changement. Tout investissement doit en tenir compte et il faut accompagner les bailleurs et les autres propriétaires dans ce but.

    Mais il n’y a pas que les bâtiments. Nous avons participé à une consultation citoyenne menée par la communauté urbaine GPS&O. Il y a sur hubs-gpseo.jenparle.net une présentation du projet et un forum auquel nous vous appelons tou·tes à participer.

    Comment réduire l’usage de la voiture individuelle sans remettre en cause notre liberté de déplacement ? Au delà de l’arrivée d’Éole sur la rive gauche en 2024, ces pôles de mobilité et de services doivent répondre à nos besoins actuels ou à venir. Quels transports en commun proposer, plus ponctuels, plus confortables, répondant à davantage de besoins de mobilité ? Comment développer les circuits courts d’approvisionnement ? Comment faciliter le télétravail ?

    A chacun·e de porter ses exigences en vue des élections municipales qui seront également des élections communautaires.

    Nous espérons que vous aurez passé un bel été et vous souhaitons une bonne rentrée.

    Tristan Brams, Pascale Sibaud,
    Construisons Limay autrement


    De l’urgence environnementale et sociale…

    Tribune de juillet 2019

    Le 29 juillet 2019 représente en France le jour du dépassement de la Terre, c’est la date de l’année, où les ressources, que la planète est capable de régénérer en un an, sont consommées par l’humanité. Cette date avance chaque année et montre l’urgence à changer de paradigme et à dépasser ce verni écologique qui accompagne toutes les politiques libérales de notre gouvernement. La ratification du CETA, la privatisation des aéroports ADP (www.referendum.interieur.gouv) en sont la parfaite illustration. Les conséquences du capitalisme sauvage sur le dérèglement climatique ne cessent de s’aggraver.

    Le thermomètre des inégalités sociales monte aussi, et les réformes de l’assurance chômage et des retraites frapperont les populations les plus fragiles. Aucun enseignement n’a été tiré de la crise des Gilets Jaunes par le gouvernement.

    Dans ce contexte, malgré une opposition municipale qui s’enlise dans des querelles de cours d’école, le groupe de la majorité agit. La végétalisation de nos projets urbains, le renforcement important des lignes de bus, la gratuité de 40% du prix de l’eau, la Fête de la Fraternité, les vacances solidaires et maintenant la mutuelle pour tous sont autant d’actions qui incarnent parfaitement l’état d’esprit limayen, fier de son histoire et confiant en l’avenir de Limay, ville multiculturelle et solidaire. Vous pouvez compter sur les élus de la majorité pour poursuivre le travail avec vous. Bonne rentrée !!!

    Éric Roulot, Dominique Bouré,
    Nicole Bock, Djamel Nedjar,
    Boniface Mpunga, Julien Rouzière,
    Catherine Martinez, Denis Bouré,
    Ghyslaine Mackowiak, Muriel Dangerville,
    Betty Tifi Mambi, Gérard Prod’homme,
    Caroline Mordelet, Jean-Marc Rubany,
    Stephen Gapteau, Martine Le Roux,
    Daniel Jumel, Viviane Thiboust,
    Yaya Ba, Christophe Carneaux,
    Le Groupe de la Majorité Communiste et Société Civile