Imprimer
Twitter

Tribunes politiques

"En application de la loi du 2 février 2002 relative à la démocratie de proximité, un espace d’expression est réservé aux groupes politiques composant le conseil municipal. Les textes, informations et chiffres publiés engagent l’unique responsabilité de leurs auteurs et reflètent leur seule opinion."

Le contenu des tribunes relève de la seule responsabilité de chaque groupe politique.


Élection présidentielle

Tribune de mai 2022

Nous avons vécu une campagne curieuse, sans grand enthousiasme. Mais, pour beaucoup, dans l’angoisse de l’élection d’une candidate du Rassemblement National. Il y a des années, nous avons eu des élus d’opposition d’extrême-droite, et nous gardons de très mauvais souvenirs de leurs comportements et propos insupportables. Pour les élus que nous sommes, comme pour une large partie des Limayens, l’hypothèse d’une présidente de la République d’extrême-droite était, et demeure, totalement, insupportable. Notre démocratie y aurait-elle réellement survécu ?
Face à elle, un candidat qui, lui, a peu dit, de ses projets et intentions. Un candidat qui a fait souffrir tant de nos concitoyens, pendant 5 ans de mondialisme-libéralisme.
Il a été élu grâce à l’apport des voix de la gauche, qu’il a pourtant tant méprisées. Une nouvelle fois, le « front républicain » a bien fonctionné. Le nouveau et ancien président s’en souviendra-t-il ? Il nous a déclaré dimanche : « Ce vote m’oblige pour les années à venir ! » Nous pourrons vite constater si ses nouvelles « obligations » sont tenues. Va-t-il enfin augmenter les salaires minimums, les retraites, les aides pour les personnes en situation de handicap et agir pour le pouvoir d’achat des Français, en particulier les plus modestes ? Va-t-il renforcer le service public pour l’Éducation, l’Écologie, les Transports, la Police et la Santé ?
Un indice toutefois : en 2017 il s’était déjà dit « obligé » et nous connaissons la suite !

Djamel Nedjar, Ghyslaine Mackowiak,
Denis Bouré, Élisabeth Gomez,
Alain Florin, Ryslène El Manani,
Mohamed Dadda, Rachida El Hajoui,
Yaya Ba, Ghislane Tizniti,
Gérard Prod’homme, Alexis Olivier,
Isabelle Boulet, Jean Marc Rubany,
Stéphane Buisine, Jean-Claude Poëssel,
Rojin Cetinkaya, Samir Meniri,
Sofia Nazef, Gaston Nitou-Samba,
Aïcha Diallo, Nicole Bock,
Keenojah Umakanthan, Bruno Birach,
LE GROUPE DE LA MAJORITÉ
COMMUNISTE ET SOCIÉTÉ CIVILE

Troisième budget : situation financière toujours difficile, malgré l’augmentation des impôts

Tribune de mai 2022

Les charges augmentent de 16 % avec une inflation du budget « fêtes et cérémonies » (+100000 €), publicité et annonces (+27000 €): les priorités du maire sont clairement dans la communication, au détriment de l’éducation et de la sécurité.
Le budget pour l’alimentation est en baisse et celui des fluides stable. Qui peut croire qu’avec la crise, les prix des produits alimentaires et de l’énergie ne vont pas être impactés cette année ! ce budget est-il sincère?
Le budget d’investissement n’est pas à la hauteur des enjeux et reste limité car le fonctionnement ne permet pas de dégager de marge de manœuvre suffisante malgré l’augmentation de 6 points des impôts ( qui a permis d’éviter une mise sous tutelle).
Nous sommes attachés à la transparence et c’est pourquoi nous avons rappelé au maire que, conformément au décret 2016-834, il a l’obligation de mettre à disposition des habitants les documents comptables sur le site internet dans un délai d’un mois après le conseil du 28 mars.
Nous constatons que les engagements pris par la municipalité n’ont pas été tenus comme les impôts qui devaient rester en dessous de la moyenne départementale . La taxe foncière de Limay est de 33,08 %, ce qui est bien supérieur à la moyenne départementale des villes de la même strate 30,10%. Limay est dans le top 5 des villes et pour quel service !
Les Limayens apprécieront et en tireront les conclusions.

Cécile Dumoulin, Jean-Luc Maisonneuve,
Aminata Diallo, Sébastien Duprat,
Emily LeLepvrier,
LIMAY DEMAIN 2020

Élection

Tribune de mai 2022

Premier tour des présidentielles :
Mélenchon largement en tête avec 42,5% à Limay, dans la totalité des 12 bureaux. Le Pen 21,7% soit deux fois moins. Macron 18,1%.
Beaucoup de nos concitoyens se sont mobilisés contre la droite libérale de Macron et l’extrême droite de Le Pen. On a vu dans les bureaux de vote les jeunes Limayens et des primo-votants venir accomplir leur acte citoyen avec espoir, pour que les choses changent ! Ils sont fiers du résultat obtenu sur Limay et les villes du Mantois, mais amères car ils le savent, rien de bon pour eux ne les attendait de la part des 2 candidats pour le 2nd tour. Le 24 avril, les Limayens ont fait barrage à l’extrême droite et à la politique du pire, avec une abstention en augmentation de 8 points. Le troisième tour va se jouer aux élections législatives des 12 et 19 juin.
Sachons redonner espoir à notre jeunesse et aux habitants de la 8ième circonscription !
Tout est encore possible lors de ce 3ème tour. Battre l’extrême droite, LREM et le système de la droite affairiste locale.
Le Maire de Limay, resté muet pour le premier tour des présidentielles, déclare vouloir apporter son soutien à une union de la gauche que nous portions depuis le début, pour les élections de juin. Nous saluons ce soutien dans cette circonscription qui a voté à 37% pour Mélenchon au premier tour des présidentielles, pour élire une majorité de députés de l’union populaire à l’Assemblée nationale, renverser la donne et imposer une cohabitation !

Mickaël Boutry, Servane Saint-Amaux,
François Maillard, Brahim Sahed,
UN NOUVEAU SOUFFLE POUR LIMAY