Retrouvez aussi...

Imprimer
Twitter

Limay pendant la deuxième guerre mondiale

L'appel du 18 juin

Le 18 juin 1940,  il y a 80 ans, à la suite de la défaite de la bataille de France, le général de Gaulle lance depuis Londres l’appel célèbre, alors que les conditions de l’armistice de la France avec l’Allemagne ne sont pas encore connues et que le gouvernement britannique n’a pas rompu avec le gouvernement français.

Ce discours fondateur de la Résistance exhorte le peuple de France à continuer la lutte contre l'Allemagne nazie. Enregistré vers 18h au siège de la BBC, l’appel est diffusé le 18 juin à 22 heures, puis de nouveau quatre fois le lendemain. Cet appel est peu entendu sur le moment, il est publié dans la presse française (Le Petit Marseillais, Le Petit Provençal, Le Progrès) le lendemain, puis repris ultérieurement par les radios et journaux étrangers. L’appel, délibérément court, se veut rationnel : la France, avec l’Angleterre, demeure une force essentielle ; l’Angleterre « tient la mer » ; « l’immense industrie des Etats-Unis » rentrera dans le jeu, car « cette guerre  est une guerre mondiale ». C’est aussi un appel calculé. Si l’on sait que Pétain demande l’armistice, nul ne sait alors quel pouvoir va se mettre en place en France. C’est donc sur le terrain de la lutte et aux combattants qu’il s’adresse. Un mot, un seul, dans cet appel, éclaire le présent et l’avenir : « résistance ». Nulle connotation militaire ou politique, mais une posture morale. C’est cette posture morale qui inspire, de 1940 à 1944, de Gaulle et ceux qui le suivent, dans la France libre et dans la Résistance.

https://unesco.delegfrance.org/L-appel-du-18-juin-1940-Focus-Memoire-du-Monde-Numero-3-12-2593

Par cet appel, entouré de quelques volontaires qui l'avaient rejoint dans son exil, le général de Gaulle jetait ainsi les bases d'une alternative au régime de Vichy et à sa politique de collaboration avec l'Allemagne nazie: la France Libre. Durant quatre ans, sans jamais faillir, l'homme du 18 juin incarna, à travers tous les territoires français et à travers le monde, l'âme de la Résistance et le maintien de la France au combat. Le 8 mai 1945, l'Appel du 18 juin révélait enfin sa portée et sa signification historique : la France retrouvait son rang en recevant aux côtés des Alliés la capitulation de l'Allemagne nazie.

À partir de cet appel deux formes de résistance, de nature différente au départ, vont se développer à partir de l’été 1940 : rejoindre Londres pour permettre de continuer la lutte armée à partir de l’extérieur, ou bien combattre depuis l’intérieur de notre pays, où pour ceux qui refusent la défaite et l’occupation, la résistance est à inventer.

Source : La Fondation de la Résistance

Pour en savoir plus sur l’Appel du 18 juin : https://www.ecpad.fr/actualites/il-y-a-80-ans-lappel-du-18-juin-1940/

Afin d’illustrer au niveau local différentes facettes que prit la résistance en France jusqu’en  1945, nous allons vous présenter chaque jour jusqu'au 18 juin,  le parcours de limayens qui eurent le courage de s'engager jusqu’à, parfois y laisser leur vie, pour un seul et même idéal : que la France retrouve sa liberté.
 

Désiré JOUANETON

Edouard FOSSE

Abel PLISSON et Blaise RIGAUD