En 1 clic

La restauration scolaire

L'importance de la restauration scolaire n'est plus à démontrer. Néanmoins il convient de rappeler l'évolution qu'à connu la restauration collective ces dernières années et les normes qui l'encadrent aujourd'hui en matière d'hygiène, d'équilibre nutritionnel et de qualité des aliments.

La cuisine est un art et l'acte de manger, notamment lorsque l'on doit prendre son repas hors de son domicile, n'est pas neutre. Dans les sociétés et plus encore en France, la qualité du service rendu en matière de restauration revêt une importance qu'il est vain de sous-estimer.

Cette affirmation soulève la problématique de la qualité de l'alimentation dans la restauration hors foyer en général, et plus particulièrement lorsqu'il s'agit d'un repas pris dans un cadre collectif. Cette question est d'autant plus prégnante au niveau municipal que les communes ont souvent la charge de restaurer dans les meilleures conditions et au meilleur coût une population qui va du plus jeune âge, dans les crèches, jusqu'aux personnes âgées qui bénéficient du portage des repas.
Les enfants scolarisés dans l'enseignement du premier degré, en maternelle et en élémentaire, composent la plus large population de ce bataillon de consommateurs dans les communes.

 

Santé et nutrition

Depuis plus de vingt ans des travaux de réflexion, de recherche et de réactualisation des textes qui organisent la restauration collective s'opèrent dans tous les domaines et notamment en matière d'hygiène, de qualité intrinsèque des denrées alimentaires et sur l'équilibre nutritionnel des repas scolaires. Le décret «relatif à la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration scolaire» paru au journal officiel le 2 octobre 2011 répond à deux objectifs: la réduction des aliments trop riches et la santé des enfants.

Dans l'assiette cela se traduit par plusieurs changements qualitatifs et quantitatifs qui rejoignent les grands principes du Plan National Nutrition Santé établi pour réduire notamment la prévalence du surpoids et de l'obésité chez l'enfant.

Le PNNS

Le PNNS 3 ou Programme National de Nutrition Santé 3 (2011-2015) fait suite aux deux premiers programmes menés en 2001. Il a pour but, comme les précédents, de promouvoir l'accès généralisé à une alimentation équilibrée et variée ainsi que de valoriser la pratique d'une activité physique régulière. L'objectif commun de ces programmes est de prévenir l'apparition de certaines maladies (cardiovasculaires, obésité, diabète) dont l'origine peut être alimentaire. Le PNNS 3 veut également réduire les inégalités sociales en matière d'alimentation.

Quatre thématiques pour ce nouveau PNNS :

  • Réduire le surpoids et l'obésité dans la population française.
  • Augmenter la pratique d'activités physiques et sportives régulières.
  • Améliorer les pratiques alimentaires et les apports nutritionnels.
  • Réduire la prévalence de pathologies nutritionnelles.

La restauration municipale en chiffres

Nombre de restaurants scolaires : 5

  • Production : 13 personnes
  • Scolaire : 24 personnes au service à table
  • Restaurant Buisson : 11 personnes
  • Restaurant Bois-aux-Moines : 3 personnes
  • Restaurant Kergomard : 2 personnes
  • Restaurant Jean Macé : 6 personnes
  • Restaurant Henri Wallon : 2 personnes

Autres sites: 5 personnes au service à table

  • Nombre de restaurants crèches : 2
  • Restaurant personnel communal : 1
  • Restaurants seniors : 2

Agents communaux au quotidien : 110

Télécharger le règlement de la restauration scolaire

Fréquentation

Moyenne journalière de la fréquentation de la restauration scolaire: 983 élèves, dont 633 des classes élémentaires et 349 des classes de maternelles.

Personnels encadrant : 73

  • Nombre de personnels encadrant en élémentaire : 35
  • Nombre de personnels encadrant en maternelle : 38

Comment est établie la facturation

La régie municipale est en Mairie. Rattachée au service Population/Scolaire, c'est elle qui établit tous les mois la facture des activités consommées par les administrés.
Une seule facture est adressée par famille regroupant toutes les activités du mois précédent.
Afin d'établir les factures au tarif réel de la famille, une fois par an, le calcul du quotient familial est effectué. Il est basé sur les ressources déclarées de l'année antérieure et le montant des allocations familiales. Il est généralement effectué entre le 15 août et le 15 octobre.
Concernant la restauration, les animateurs responsables de chaque école transmettent les listings de présence au plus tard le 5 du mois suivant afin que les factures puissent être établies. Sur chaque listing apparaît le nombre de repas à facturer, le nombre de journées de carence et si besoin, la majoration à appliquer en cas de fréquentation sans inscription.
Ce sont entre 1 280 et 1 480 factures mensuelles qui sont adressées et envoyées aux familles entre le 16 et le 22 de chaque mois.
La régie municipale est par la suite chargée d'assurer l'encaissement de ces factures.
Différents modes de règlements sont possibles: espèces, chèque, carte bancaire et depuis septembre 2011, le paiement en ligne (via le portail familles) qui permet de régler ses factures en toute sécurité sans se déplacer en Mairie.

Comité consultatif restauration

La restauration collective est une des priorités de la ville de Limay. De la crèche à la RPA, aujourd'hui plus que jamais, la restauration collective a un grand rôle à jouer, elle est étroitement liée à la question de santé publique. Le constat du Programme National Nutrition Santé (P.N.N.S.) met en avant les dangers d'une mauvaise alimentation chez les enfants (12% des enfants de 3 à 12 ans sont obèses). La première finalité est donc d'offrir à tous les enfants scolarisés qui le souhaitent au moins un repas de qualité chaque jour; qualité à la fois sanitaire (propre à la consommation) et nutritionnelle (variété, équilibre alimentaire). Un des enjeux de cette restauration collective est également de recréer les conditions favorables à «l'apprentissage alimentaire»: enjeu de santé publique. C'est pourquoi, accompagnés par un cabinet conseil, les agents de la cuisine centrale ont élaboré un guide de procédures qualité. Nous souhaitons poursuivre cette démarche en mettant en place un Comité consultatif restauration qui aura pour 1er objectif l'élaboration d'une charte qualité.

facebooktwitterenvoyer par mailimprimer
À l'actu
Centres de loisirs : planning Juillet/Août
Centres de loisirs : planning Juillet/Août
Consultez le planning des activités proposées au centre de loisirs durant les vacances de juillet...
La journée festive qui rassemble les limayens
La journée festive qui rassemble les limayens
La commune organise le 1er juillet une manifestation où sont attendus plus de 3000 participants. Le concert du rappeur […]
Inscriptions aux activités pour la rentrée scolaire 2017
Inscriptions aux activités pour la rentrée scolaire 2017
L’année scolaire se termine et une autre s’annonce déjà. Afin d’accueillir vos enfants dans les meilleures […]
Connaissance des métiers
Connaissance des métiers
24 jeunes Limayens découvrent les divers métiers de l’électricité lors du Salon de l’agriculture.