Cadre de vie

Eau et Assainissement

Depuis le 1er janvier 2016, la compétence "Eau et assainissement" a été transférée à la communauté urbaine, GPSeO.
Retrouvez dans cette rubrique les documents pratiques pour ouvrir un abonnement eau, le résilier, se faire mensualiser ou encore consulter les tarifs de l'eau.
Une fois complétés et les pièces demandées jointes au dossier, il est à déposer à l'accueil des services techniques  : 80 rue des coutures - 78520 LIMAY

Ouverture de contrat eau pour les  LOCATAIRES

Ouverture de contrat eau pour les PROPRIETAIRES

Résiliation d'abonnement

Mise en place de la mensualisation

Tarifs eau 2017

Cliquer-ici pour consulter le site de la Communauté de Commune des Coteaux du Vexin devenue GPSeO

Droit à l’eau

Reconnue pour pratiquer des tarifs inférieurs à la moyenne constatée sur le bassin de vie, la ville de Limay a instauré en début d’année 2015 le « droit à l’eau pour tous » pour ses habitants. « L’eau est vitale pour la survie et la santé de tous les êtres humains. À ce titre, l’Organisation Mondiale de la Santé recommande que le poids économique de l’eau sur un individu ne dépasse pas 3% de ses revenus» explique Djamel Nedjar, Adjoint au Maire.

Bonne nouvelle pour les 3 974 abonnés de la régie intercommunale : la ville de Limay instaure une gratuité de 40 % des volumes consommés, qui correspond au volume d’eau nécessaire à l’hygiène et à l’alimentation pour les abonnés domestiques.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Ce droit à l’eau est rendu possible grâce à la mise en place d’une différenciation de facturation entre les catégories d’abonnés «domestiques » et « activités ». Les abonnés dits « activités » seront eux, soumis à une tarification progressive par tranche selon le volume consommé. Plus 20% au-delà de 240 m3, plus 40% au-delà de 1000 m3, etc. « La différenciation de facturation activités/domestiques permet un impact budgétaire nul afin de ne pas réduire nos capacités à investir sur notre patrimoine » explique l’Adjoint au Maire.

Enfin, « Il n’est pas question d’encourager la surconsommation. Ainsi, une majoration de 20% sera appliquée sur les volumes consommés au-delà de240 m3/an » nuance Djamel Nedjar.

facebooktwitterenvoyer par mailimprimer