Vie municipale

Tribunes politiques

Le contenu des tribunes relève de la seule responsabilité de chaque groupe politique.
Vous pouvez les retrouver également dans le Limay Magazine :
 

La rentrée sociale

Un nombre important de projets de loi, de négociations sociales, vont être à l’ordre du jour de cette rentrée. Certains en discussions depuis des mois.
On y trouvera :
- la problématique transports (RATP)
-les conséquences de la loi Elan, et tous les changements concernant le logement,  les bailleurs sociaux, l’APL.
- les retraites : l’âge minimum pour la prendre, et dans quelles conditions financières.
- la santé : les soins, l’hôpital, le manque de personnels et de lits, alors que la Ministre annonce une baisse conséquente des financements pour la santé.
- le chômage,  quelles indemnités, sur quelle durée. Mais aussi des entreprises qui ferment ou suppriment des emplois en nombre important.
- les aides sociales diverses, vont elles être rassemblées en une ou deux, comment, et avec quelles conséquences pour les ménages les plus en difficulté.

Liste non exhaustive, montrant combien nous devrons, très vite, être ensemble vigilants pour préserver nos acquis sociaux, ainsi que les services publics.


Éric Roulot, Dominique Bouré, Nicole Bock, Djamel Nedjar, Boniface Mpunga, Julien Rouzière,
Catherine Martinez, Denis Bouré, Ghyslaine Mackowiak, Muriel Dangerville,
Betty Tifi Mambi, Gérard Prod’homme, Caroline Mordelet, Jean-Marc Rubany, Stephen Gapteau,
Martine Le Roux, Daniel Jumel, Viviane Thiboust, Yaya Ba, Christophe Carneaux,


LE GROUPE DE LA MAJORITÉ
COMMUNISTE ET SOCIÉTÉ CIVILE

 


Des défis pour Limay, des défis pour demain !

La France vient de vivre un été caniculaire. Le réchauffement climatique est bien là quoiqu'en disent les climato-sceptiques. Nous en avons une nouvelle preuve. Il y a donc nécessité de le limiter mais aussi de s’y adapter.

Cela nous invite et nous incite à changer et agir à tous les niveaux dans notre quotidien (choix du mode de transport, de l'énergie la moins polluante, d'une consommation responsable…) et dans la durée.

De la même manière, la commune doit être exemplaire et donner les moyens à chacun.e d'entre nous de s’engager pleinement dans ce défi, en relation avec la communauté urbaine. Il en va de notre avenir commun. Accompagner les propriétaires dans la rénovation des logements, informer les locataires sur les bonnes pratiques à mettre en œuvre pour se prémunir des effets de la canicule (et diminuer nos factures de chauffage par une meilleure isolation thermique...). Elle va aussi devoir adapter les bâtiments communaux à l’évolution climatique. La situation de certaines écoles (comme Jean Zay, Jean Macé et Maria Montessori par exemple) est ainsi particulièrement préoccupante lorsque les températures s’élèvent.

Ces défis font partie de ceux qui attendent les élu•e•s qui s’engageront pour Limay dans moins de deux ans. C’est maintenant que la réflexion, la construction d’équipes et de programmes doivent s’engager. Chaque Limayenne, chaque Limayen, peut apporter sa contribution dans cet engagement. Nous vous encourageons à venir assister aux conseils municipaux et communautaires, à poser vos questions, en un mot à faire vivre notre démocratie qui a besoin de l’engagement de chacun•e pour répondre à nos attentes.

La mairie est notre maison commune, vous y avez votre place, alors prenez- là !

Nous vous souhaitons une excellente rentrée !

 

Tristan Brams, Pascale Sibaud

 

Construisons Limay Autrement

 


Informations ou opacité


Jacques Dutronc a écrit et chanté que « Colin-maillard et tartempion sont les rois de l’information ». Cela pour dire que la communication politique est biaisée et mensongère.
C’est tout-à-fait la méthode de M Roulot et de ce qui reste de son groupe.
Les documents financiers, orientation budgétaire, budget et comptes administratifs sont rédigés de telle sorte que le conseiller municipal comme l’électeur ne puisse pas se rendre de la situation financière de la commune. A chaque question, il répond : on vous donnera les réponses, qui arrivent très rarement et quand miracle, elles sont données, sont toujours aussi incompréhensibles.
Quand on veut noyer le poisson, le fait par exemple que la commune n’est pratiquement plus en capacité d’investir sans augmenter la dette, on donne plein d’informations sans répondre à la question. M. Roulot a deux réponses toutes faites, on est bien placée dans la strate. Mais il choisit les communes avec lesquelles il veut bien comparer sa gestion, celles qui apparemment ont des impôts plus élevés ou une dette plus forte. Et l’opposition n’a qu’à faire des propositions. Il oublie qu’il est indemnisé en tant que maire et en tant que vice-président de la communauté urbaine. Il peut remercier la droite départementale à qui il doit ce poste et les émoluments qui l’accompagnent, ce qui ne l’empêche pas de critiquer le département et ses représentants, même quand ceux-ci financent pour plus de 5 M€ les projets insensés du centre-ville et de la Source.
Et il oublie aussi qu’il a l’aide du personnel communal, plusieurs centaines de fonctionnaires, alors que les conseillers d’opposition sont bénévoles et n’ont aucun moyen matériel ou humain pour les aider dans leur mission.
Dernier exemple, quand il veut informer les habitants du centre-ville, il les avertit, et eux seuls, le vendredi pour un rendez-vous le lendemain, le samedi, le premier des trois jours du pont de la Pentecôte, annoncé comme très ensoleillé par la météo. C’est un bon moyen d’être sûr d’avoir très peu de participants et surtout aucun opposant au projet ou presque. Comme au conseil, où les sujets importants comme le budget sont mis en fin de conseil à près de minuit, comptant faire passer le vote au bénéfice de la fatigue, vue l’heure.
La démocratie de M. Roulot est comme certains produits, avancée, très avancée, pour ne pas dire d’un autre âge, celui d’une période qui a été enterrée en 1989 avec la chute du mur de Berlin. Mais, peut-être ne sait-il pas que nous avons changé de période ?

 
Pierre Yves Challande,
Jean-Luc Maisonneuve
José Dé Oliveira
Thérèse Doré

 

Agir pour Limay

 


Déni de démocratie à tous les niveaux !

La politique «  jupiter-ienne » du président Macron constitue de graves attaques contre notre démocratie : un parlement bafoué avec des députés En Marche godillots et les oppositions non respectées.  L’affaire Benalla et les commissions parlementaires ou on apprend rien. La réforme constitutionnelle, en réduisant le nombre de parlementaires va encore éloigner les citoyens de leurs représentants.

C’est pareil au sein de GPSEO : au conseil du mois de juin le président de la CU a refusé de mettre au vote la question de la modification du PLU de Brueil en Vexin obligatoire pour l’extension des carrières Calcia. Un projet très contesté avec des conséquences sur notre territoire. 70% des conseillers communautaires de tous bords politiques ont alors quitté la séance pour protester. Sauf le maire de Limay qui cautionne alors cette absence de démocratie et qui a toujours refusé de faire un débat sur cette question au sein du conseil municipal et avec les habitants !

Et la démocratie dans notre ville : que dire de la manière dont le conflit entre le maire et les ATSEM au mois de juin a été géré ! Que dire de l’absence de réponses précises aux questions des groupes d’opposition notamment sur les commerces et la fermeture de Bricomarché. Par quoi va-t-il être remplacé ? Pas de réponse ! Que dire de l’absence de concertation sur le projet centre-ville avec les habitants et les riverains premiers concernés dont certains seront expropriés ! Un projet de densification du logement contesté ! Un tel projet structurant doit être co-construit avec les Limayens !!

Il est nécessaire que les citoyens se réapproprient un véritable fonctionnement démocratique pour l’avenir sur notre territoire et dans notre ville. Notre groupe défendra toujours la démocratie et dénoncera  toutes les attaques qu’elle subit et le fera savoir! Nous souhaitons une bonne reprise à toutes et tous !

 

François MAILLARD
Servane SAINT-AMAUX
Mickael BOUTRY
Nicole CORDIER
Catherine COUTURIER
Jacques SAINT-AMAUX  (Maire Honoraire-Ancien Conseiller Général)

 

Elus à l’Ecoute des Limayens pour plus d'Egalité et de Solidarité

facebooktwitterenvoyer par mailimprimer