Vie quotidienne

Hôpital dans la bataille

Cœur-Hôpital-Mantes

Après avoir participé à la manifestation du samedi 6 avril à l'appel du comité cœur Hôpital du Mantois, le Maire a écrit à la ministre de la santé, Mme Touraine.  Eric Roulot demande la réouverture du service cardiologie interventionnelle au sein de l'hôpital public François Quesnay de Mantes-la-Jolie. « Après plus de 2 ans de mobilisation, la détermination ne faiblit pas, fait-il observer. L'exigence de réouverture reste intacte parmi la population. Plus 30000 signatures ont été collectées, le soutien politique des élus est massif, au-delà du bassin de vie du Mantois. « J'ai pris connaissance, poursuit le Maire, de la réponse que vous avez formulée, le 28 février dernier à l'assemblée nationale, suite à la question posée par la députée de la 8è circonscription des Yvelines, Madame Descamps-Crosnier. Je note que les arguments sur lesquels vous vous appuyez pour justifier ce choix ne diffèrent guère de ceux qui étaient avancés par le gouvernement de M. Fillon. Votre réponse est très décevante car en retrait avec votre courrier du 4 février qui évoquait une demande, à l'ARS, de réétudier le dossier pour «établir une relation conventionnelle plus équitable (…)  Dans le domaine de la santé, je considère qu'il est impératif de favoriser l'hôpital public. La privatisation d'une unité de cardiologie ne relève pas, de mon point de vue, d'une orientation politiquement banale. » Réfutant les arguments de la ministre, le Maire réitère sa demande afin qu'une délégation d’élu(e)s soit reçue au ministère.

facebooktwitterenvoyer par mailimprimer